Amboise, le château des Rois

Véritable place forte du fait de son élévation en bord de Loire, le château d'Amboise est pendant des siècles la propriété de la famille d'Amboise. Confisqué en 1434 par Charles VII, il devient dès lors demeure royale et véritable emblème des châteaux de la Loire, témoin local incontournable de l'histoire de France. Charles VIII, né au château, est particulièrement attaché au lieu et, sous son influence, l'ancienne forteresse se développe et devient un véritable palais royal. Le style gothique flamboyant, marqué par la chapelle Saint Hubert et une aile (dite Charles VIII) domine sous son règne. Deux tours cavalières, permettant aux convois et chevaux de rejoindre le château par une longue rampe en colimaçon témoignent des qualités d'ingénieurs des architectes de l'époque. Néanmoins, l'influence des campagnes italiennes développe chez Charles VIII et ses successeurs un goût pour le style Renaissance, qui marquera la fin du style médiéval et qui se déploiera magnifiquement à Amboise.

François Ier, le grand mécène

Adepte du style Renaissance, le roi Louis XII ajouta une aile au château après avoir épousé la veuve de Charles VIII, Anne de Bretagne. Néanmoins, ne laissant pas d'héritier mâle, il meurt en 1515, cédant la place à François Ier. Ce dernier a vécu depuis l'âge de 4 ans au château et est un fervent défenseur de la Renaissance. Protecteur des lettrés tels du Bellay ou Ronsard, il se veut également mécène des arts et s'entoure d'artistes italiens comme Léonard de Vinci qu'il fait venir à Amboise, au Clos Lucé en 1516. Les décors du château s'harmonisent et le roi n'hésite pas à introduire la courtoisie en ouvrant sa cour aux femmes lors de grandes fêtes.

Léonard de Vinci, un génie à la Cour

Léonard de Vinci a déjà 64 ans lorsqu'il arrive à la cour de France en 1516. Très proche de François Ier, il est placé par ce dernier au manoir du Clos Lucé, à proximité du château d'Amboise. Nommé "premier peintre, premier ingénieur et premier architecte du roi", il reçoit une pension lui permettant de travailler et dessiner à sa guise. Rapidement, il met à profit son talent de dessinateur et d'inventeur pour travailler à des plans de châteaux et à des projets de fêtes. Mort au manoir en 1519, il est inhumé selon sa volonté au château d'Amboise, d'abord dans la Collégiale Saint Florentin, puis au XIXe siecle, dans la chapelle Saint Hubert.

Un château oublié

A partir du règne d'Henri III puis d'Henri IV, la cour quitte la Touraine pour l'Ile de France, et le château d'Amboise tombe peu à peu en oubli. Progressivement abandonné, il est en partie démantelé. Ne reste aujourd'hui qu'un cinquième de ce qui fut le palais royal. En 1815, la mère du futur Louis-Philippe hérite du château et le lègue à son fils. Devenu roi en 1830, celui-ci fait démolir les maisons attenantes au château et en dégage les remparts. Il fait également redécorer l'intérieur du château dans un style Premier Empire et Louis-Philippe.

L'exil d'Abd el-Kader

Homme politique et chef militaire de premier plan, l'émir Abd el-Kader résistera pendant plus de 15 ans aux poussées de la France en Afrique lors de la conquête de l'Algérie. Finalement fait prisonnier par le duc d'Aumale, fils de Louis-Philippe, il est retenu au château d'Amboise avec sa suite pendant quatre ans avant d'être libéré en 1852 par Louis Napoléon Bonaparte. Ecrivain, poète, théologien soufi, il est un symbole de la résistance algérienne. Durant son exil à Amboise, une partie des membres de sa famille et de sa suite meurent et sont aujourd'hui inhumés dans le Jardin d'Orient.

Galerie de photos

  • Photo Château d'Amboise
  • Photo Château d'Amboise
  • Photo Château d'Amboise
  • Photo Château d'Amboise
  • Photo Château d'Amboise
  • Photo Château d'Amboise
  • Photo Château d'Amboise
  • Photo Château d'Amboise
  • Photo Château d'Amboise

Informations pratiques

Tarifs 2012

  • Tarif Adulte : 10,20€
  • Tarif Etudiant : 8,50€
  • Tarif 7-18 ans : 7€
  • Demandeur d'emploi -1€ sur justificatif

Se loger

Consulter la liste des hébergements proches du château d'Amboise