Villandry, le dernier grand château de la Loire

Si Villandry est connu dès 1189 pour avoir hébergé la signature de la “Paix de Colombiers” entre Henri de Plantagenêt, roi d'Angleterre, et Philippe Auguste, roi de France, il n'est alors répertorié que comme forteresse médiévale de type classique, bâtie sur un ancien domaine romain dit “Villa Andrik”. En 1532, son nouveau propriétaire, Jean Le Breton, ministre des Finances de François Ier, ordonne sa démolition et lance la construction d'un château de style Renaissance, prolongation de l'architecture du château de Chambord. A côté du donjon, seule trace conservée de la forteresse, il fait bâtir trois corps de logis disposés en fer à cheval, tournés vers la vallée du Cher et de la Loire en contrebas et bénéficiant ainsi d'une vue exceptionnelle. Gardant les principes de l'architecture italienne, il fait respecter les règles de symétrie et d'élégance en bâtissant autour de la cour d'honneur de belles galeries à arcades et de grandes fenêtres à pilastres richement décorés. Les jardins, inspirés des jardins d'agrément italiens, sont déjà renommés pour leur richesse et leur réputation s'étend bien au-delà du Val de Loire.

Les transformations du XVIIIe siècle

En sommeil pendant plusieurs siècles, le château est racheté en 1754 par le Marquis de Castellane, ambassadeur du roi Louis XV et issu d'une ancienne et illustre famille provençale. Constatant l'inconfort du château, celui-ci décide de remanier son intérieur en y améliorant l'isolation et en développant un style néoclassique au charme incontestable. Un escalier de style Louis XV est construit et une salle à manger provençale richement décorée apportent au château une touche moderne et remarquable. Les deux éléments sont aujourd'hui classés aux Monuments Historiques. Les travaux sur les façades, en revanche, sont plus hasardeux. Une partie des arcades est murée pour accueillir les cuisines et de nouvelles baies et fenêtres s'intercalent avec les fenêtres Renaissance et cassent ainsi la régularité de l'ensemble. Les jardins se transforment en jardins à la française, avec pièces d'eau et allées rectilignes entre parterres et orangeries.

La restauration de Villandry

Plusieurs fois vendu au fil des siècles, Villandry ne connait plus de transformations majeures jusqu'en 1906. Joachim Carvallo, disciple du prix nobel de médecine 1914 Charles Richet, et son épouse Anne Coleman, héritière d'une riche famille de sidérurgistes américains, tombent sous le charme du château et se portent acquéreurs. Conquis par l'élégance du domaine, ils consacrent toute leur énergie à restaurer le château dans le but de l'ouvrir au public. Une première vague de travaux s'attache à faire disparaître les ouvertures du XVIIIe siècle pour faire ressortir la symétrie des façades Renaissance, puis une seconde vague s'attèle à la restauration des jardins.

Le retour aux jardins Renaissance

Indissociables du château, les jardins de Villandry ont eux aussi connu de nombreuses transformations au fil des propriétaires. Tour à tour jardins à la française puis jardins romantiques, ils sont bien loin de leur conception originale propre à la Renaissance. Passionné de reconstitution, Joachim Carvallo décide de retrouver leur disposition première. Partant de plans anciens et avec le concours d'artistes paysagistes, il réinvente l'aménagement paysager du site. Un potager décoratif refait son apparition, un jardin d'eau dit “classique” complète les jardins plus ornementaux sur les terrasses avec salons d'amour et de croix. Plus récemment et dans le prolongement du travail de Joachim Carvallo, un jardin des Simples est venu compléter l'ensemble, bientôt suivi d'un jardin du Soleil inspiré d'un de ses dessins. Désormais pris en charge par une équipe de jardiniers attentifs à un entretien biologique des plantes, les jardins de Villandry ont rapidement obtenu le label de Jardins Remarquables et continuent d'émerveiller leurs visiteurs, plus nombreux chaque année.

Galerie de photos

  • Photo Château de Villandry
  • Photo Château de Villandry
  • Photo Château de Villandry
  • Photo Château de Villandry
  • Photo Château de Villandry
  • Photo Château de Villandry
  • Photo Château de Villandry

Informations pratiques

  • Jardins ouverts toute l'année
  • Château ouvert du 16/02 au 11/11 et vacances de Noël
  • Site officiel : chateauvillandry.fr

Tarifs 2013

  • Château + Jardins 9,50€/5,50€
  • Jardins seuls 6,50€/4€
  • (tarif réduit : jeunes 8-18 ans, étudiants - de 26 ans)

Se loger

Consulter la liste des hébergements proches du château de Villandry